Une « success story » américaine

Rencontre avec Thomas Sautebin alias Thomas Michel Christe, de passage en Suisse dans son Jura natal pour les fêtes de fin d’année. L’occasion de passer dire bonjour à l’équipe de nos bureaux ESL à Lausanne après un séjour linguistique aux USA qui aura déclenché une carrière prometteuse dans le milieu de la mode et du cinéma, avec comme toile de fond… Los Angeles !

ESL-LausanneThomas Sautebin (habillé par Mthemovement clothes) avec Caroline Seydoux, Claudio Seri, Aremis Ueter et Kevin Donnet du team ESL Lausanne

ESL : Quel bilan tires-tu de l’année 2012 ?

T.S .: Une année plutôt cool ! Je dirais une année de « vacances » avec pour projet un séjour linguistique de 9 mois et l’obtention d’un certificat d’anglais à Los Angeles. Après 6-7 mois là-bas, ma vie a changé et pris une nouvelle voie : j’ai eu l’opportunité de me lancer dans le milieu pour devenir acteur et modèle aux Etats-Unis.

ESL : Comment vont se passer les fêtes ?

T.S .: Avant tout je souhaite passer du temps avec ma famille, profiter d’eux le temps que je suis en Suisse puisque je l’ai pas beaucoup vu ces derniers mois. Plusieurs voyages à travers le monde m’attendent début 2013, puis finalement retour à L.A. pour un événement privé avec Chaka Khan début février pour un défilé de mode. Je me réjouis particulièrement d’avoir été choisi pour y participer.

ESL : Qu’est-ce qui t’a motivé à faire un séjour linguistique ?

T.S .: Après 6 ans d’activité au sein du domaine horloger et avoir déjà perfectionné mon allemand durant mon cursus, j’ai voulu améliorer mon anglais et me suis décidé à faire un séjour linguistique. Je souhaitais avant tout progresser afin de pouvoir utiliser cette langue dans mon travail. De plus, sur le plan personnel, l’anglais, langue internationale, m’est utile lors de mes voyages.

Le séjour linguistique m’a semblé être la bonne solution car je souhaitais me retrouver en immersion totale, entouré de personnes aptes à répondre à mes questions et formées pour m’apprendre la langue dans les meilleures conditions.

ESL : Comment as-tu organisé ton séjour ?

T.S .: J’ai fait des recherches sur internet et suis tombé sur ESL qui arrive en tête des recherches. Le fait qu’il s’agisse d’une entreprise suisse m’a mis en confiance. Après avoir fait l’état de mes finances, j’ai pris contact avec l’agence de ESL à Lausanne afin de planifier mon séjour.

ESL : Comment as-tu orienté ton choix sur L.A.?

T.S .: Je souhaitais effectuer ce séjour aux USA plutôt pour y trouver un climat doux, qu’il fasse beau, au moment de ma réflexion je me disais il pleut trop en Grande-Bretagne et c’était l’hiver en Australie. Je n’avais pas fixé mon choix et le conseiller ESL m’a alors proposé différentes destinations pour comparer. J’étais attiré par BostonNew York ou Miami mais j’étais déjà allé sur la Côte-Est. Il y avait aussi San Francisco ou San Diego mais mon choix s’est arrêté sur L.A.

Tant avant mon départ que durant mon séjour, ESL a toujours été là pour répondre à mes questions et se soucier de mes attentes. Le contact a toujours été agréable et je suis très satisfait de la manière dont tout a fonctionné. Je tiens d’ailleurs à remercier ESL durant tout le processus de mon séjour linguistique. Je ne peux que recommander de partir avec ESL.

ESL : Merci ! A ton service !! Quelles ont été tes premières impressions à ton arrivée à L.A.?

T.S .: La première chose qui m’a impressionné est la taille de la ville. Je me suis senti un peu déboussolé, mais cela fait partie de l’expérience. Mon arrivée à l’aéroport s’est bien passé, j’ai immédiatement été pris en charge par un chauffeur qui m’a conduit dans mon hébergement. Le trajet m’a permis de découvrir le paysage et de réaliser où j’étais.

Si dans un premier temps j’ai pu trouver la ville un peu sale, j’ai vite appris à relativiser en pensant aussi au fait que la ville elle-même compte déjà plus d’habitants que la Suisse entière. Avec une telle concentration de personnes, on ne peut pas s’attendre à une propreté avec les mêmes critères qu’en Suisse.

Sinon, les gens sont super ouverts d’esprit, je les ai trouvé très respectueux des autres, moins moqueurs, ce qui m’a particulièrement plu.

Los-Angeles-by-Night

ESL : Où logeais-tu ? En quoi cela a-t-il contribué à ton immersion dans la vie locale ?

T.S .: Je connaissais déjà le quartier où j’allais vivre avant d’arriver à L.A. puisque ESL m’avait envoyé les détails concernant ma famille d’accueil quelques semaines avant de partir avec leur nom, adresse, centres d’intérêts etc et j’avais donc pu voir mon quartier sur « Street View ». Le quartier (Fairfax District), qui se trouve être le quartier juif de Los Angeles, est calme, résidentiel et j’ai beaucoup aimé découvrir cette communauté.

J’ai été très bien reçu par ma famille d’accueil et j’ai eu le plaisir de voir que j’avais une très grande chambre à disposition. De part leurs origines juives, j’ai pu découvrir toutes sortes de traditions, de recettes, de coutumes que je ne connaissais pas et j’ai beaucoup apprécié cette expérience.

ESL : Qu’est-ce qui a déclenché ta « success story » ?

T.S.: C’est dans la rue que j’ai été repéré et on m’a proposé de passer des castings pour la Fashion Week de Los Angeles qui allait commencer quelques jours après.  J’ai été retenu pour défiler et ça a été un bon tremplin pour moi, même si mon intention était avant tout d’y prendre du plaisir. Ça a été l’événement déclencheur ! Aujourd’hui, je continue de travailler avec des personnes que j’ai pu y rencontrer.

Il y a eu aussi une super rencontre un jour dans un fast food. Un acteur jouant dans plusieurs séries connues m’a accosté, on a fait connaissance et nous sommes depuis devenu amis. Il m’a fait entrer dans de nombreuses fêtes selectes où j’ai pu fréquenter des célébrités, des gens du milieu et étendre mon réseau. J’y ai notamment rencontré les Black Eyed Peas.

ESL : Que faut-il faire pour pouvoir te démarquer et faire de nouveaux contacts par la suite ? Doit-on accepter tout ce qui est proposé ?

T.S : Je pense vraiment que c’est grâce à sa personnalité que l’on peut se faire remarquer. Le but reste de faire porter l’attention sur soi mais en restant naturel, et pour de bonnes raisons: il ne suffit pas de faire le pitre ! De mon côté, tout s’est passé de manière assez naturelle, cherchant avant tout à faire de belles rencontres pas forcément intéressées.

Pour mon séjour, j’avais préparé un budget que je respectais une fois sur place. Ainsi, je n’ai pas été tenté d’accepter n’importe quel projet comme certains sont contraints de le faire pour pouvoir vivre. On me propose des choses variées, mais je choisis en fonction de mes affinités artistiques ou personnelles.

Learn-English-in-Hollywood

ESL : Connaissais-tu déjà le milieu artistique dans lequel tu évolues désormais ?

T.S : Mon oncle est metteur en scène pour le théâtre et j’en avais moi-même pratiqué grâce à lui. Mais je ne connaissais pas le milieu du cinéma. J’ai toujours eu une fibre pour le jeu d’acteur : déjà en jouant au foot on me connaissait pour mes talents de comédien !!!! (rires). Je savais donc déjà un peu comment aborder le métier même si le milieu reste nouveau pour moi.

ESL : Quelle a été la soirée la plus mémorable que tu aies passé à Los Angeles ?

T.S : Je garde un bon souvenir d’une soirée passée dans la fameuse « Playboy Mansion », où il est particulièrement difficile d’accéder et la nourriture y était excellente!

Ce sont des fêtes incroyables mais il faut aussi savoir que ce sont souvent des soirées de charité, ce que je trouve cool.

ESL : Qui aimerais-tu rencontrer à Los Angeles ?

T.S : Je ne cherche pas à rencontrer quelqu’un de particulier, même si ça fait toujours quelque chose de voir une célébrité qu’on a vu à la télé ou au cinéma. Comme de croiser une célébrité en plein jogging sur la plage…

Sérieusement, c’est avant tout la rencontre avec moi-même ce qui m’est arrivé de mieux lors de ce séjour. J’ai appris à me connaître et à savoir où je veux aller dans ma vie, même si j’avais déjà eu cette chance et suivi cette démarche au travers d’autres voyages que j’avais effectué avec ma famille.

ESL : Comment va ton anglais ?

T.S : Mon niveau d’anglais est désormais assez bon pour pouvoir poursuivre dans cette voie. Ma grand-maman suisse-allemande habite depuis 25 ans du côté francophone: elle en apprend encore tous les jours mais garde tout de même son accent ! Donc je pense que ce sera pareil pour moi et le fait d’en apprendre tous les jours davantage me réjouit !

ESL : Penses-tu que le séjour linguistique était la bonne solution pour toi ?

T.S : Le soutien d’ESL lors de l’organisation a été un vrai plus. La meilleure des approches pour apprendre une langue est certainement de le faire à l’étranger et pour moi aujourd’hui ce serait de prendre des cours privés, mais je suis heureux d’avoir pu rencontrer d’autres personnes et d’autres cultures en allant aux cours d’anglais à Los Angeles.

De plus, même si ces évènements ont bouleversé mon quotidien à L.A., j’ai terminé ma préparation aux examens que j’ai réussi. Je tenais à terminer ce que j’avais commencé.

Thomas-SautebinThomas Sautebin à Los Angeles

ESL : Quels sont tes résolutions et tes souhaits pour 2013 ?

T.S. : Je vais essayer de continuer de donner le meilleur de moi-même tout en gardant les pieds sur terre. Et satisfaire les personnes qui placent leur confiance en moi.

J’espère que la chance continuera à me sourire et que d’autres opportunités se présenteront. Je souhaite avant tout continuer à me diriger vers le cinéma même si pour le moment j’apprécie être modèle également. Je serais très heureux de pouvoir figurer dans un film dans un rôle pas trop court ou dans des rôles récurrents.

ESL : Le regard des gens restés en Suisse a-t-il changé à ton retour ?

T.S. : Un article paru dans un quotidien en Suisse pendant que j’étais encore à Los Angeles a créé un peu de buzz et d’euphorie mais aussi de la jalousie. Mais sinon, je reçois beaucoup de soutien de ma famille et mes amis.

ESL : Des opportunités se sont-elles présentées ici depuis ?

T.S. : Ce n’est pas que je ne cherche pas à étendre mes activités en Suisse mais le domaine du cinéma et de la mode n’est pas très présent dans notre pays. Il ne faut pas oublier qu’il n’est pas facile de percer en Suisse du fait des barrières linguistiques. Mais je serais très enthousiaste de faire des spots publicitaires en Suisse. Pour le moment j’ai un manager et un agent aux USA.

ESL : Un conseil à donner à celles et ceux qui souhaitent partir en séjour linguistique, notamment aux USA ?

T.S. : Partez là où vous avez envie de vivre votre propre histoire, et partez l’esprit ouvert. Moi-même je ne m’attendais pas à ce qui m’arrive. Prenez du plaisir ! Rencontrer des gens lors de mon séjour linguistique, à l’école de langue comme dans d’autres milieux, a été un aspect fantastique de mon expérience.

Dans la capitale mondiale du cinéma, ESL propose un programme unique ENGLISH + FILM STUDIES & FILMMAKING qui combine les cours d’anglais avec des thèmes et activités autour du cinéma. Partez en séjour linguistique à Los Angeles et découvrez aussi bien l’histoire du cinéma que son actualité et abordez les différentes techniques utilisées pour l’élaboration et la réalisation de films. Jeux d’acteur et effets spéciaux… tout y est pour vous mettre en « pole position » dans  le monde des images qui bougent !

Print Friendly