10 choses à faire à Berlin pour moins de €20

P1050143
A Berlin, il y a ce je-ne-sais-quoi dans l’air.

Peut-être est-ce le grand air de la campagne berlinoise.

Peut-être est-ce le dernier nuage d’encens qui plane au-dessus de ces fameux squats d’artistes en passe d’être transformés en appartements de luxe.

Ou serait-ce le vent du changement qui annonce la renaissance d’une des plus vieilles cités d’Europe ?

Une chose est sûre : Berlin a le vent en poupe. C’est donc la destination idéale pour apprendre l’allemand et les prix y sont particulièrement attractifs, comparés à ceux pratiqués dans le reste du monde germanophone. Voyons jusqu’où on peut aller avec un billet de €20 à Berlin…

Mauerpark

P1050183

Pour Michel Jenal, responsable régional de l’Allemagne pour ESL, le marché dominical de Mauerpark, à Prenzlauer Berg, est « le marché aux puces le plus grand et le plus cool de la ville ». Avec ses concerts live, ses stands de nourriture et son karaoké géant dans l’amphithéâtre du parc, il attire de nombreux visiteurs. L’entrée est gratuite. (mauerparkmarkt.de)

Badeschiff

badeschiff-berlin

Photo: Mas_At

Badeschiff est une piscine aux eaux turquoise fabriquée à partir d’une péniche. L’entrée coûte €7 et des concerts sont proposés en soirée (arena-berlin.de). Doté d’une plage sur les berges de la Spree, d’une boîte de nuit et d’une grande salle de concert, Badeschiff est LE lieu branché où passer une après-midi ensoleillée à Berlin. Mais comme tous les endroits branchés, Badeschiff est aussi très souvent bondé de monde l’été…

Si vous avez le mal de mer à l’idée de passer l’après-midi sur une péniche inondée de monde, vous pouvez toujours tester les autres établissements qui bordent le fleuve : leurs mini-plages, bars de plage et boîtes de nuit offrent une multitude de divertissements jusque tard dans la nuit.

Expositions

A Berlin, les lieux d’exposition vont et viennent à une telle vitesse que le temps que vous ayez fini de lire cette phrase, trois nouvelles salles d’exposition auront vu le jour et deux anciennes auront été transformées en appartements. (galerien-berlin-mitte.de)

Virée sous terre

Berliner-Unterwelten

photo: escpeapalumni

Il existe plusieurs visites souterraines de Berlin qui permettent d’explorer les bunkers de la Seconde Guerre Mondiale enfouis sous la ville, les vestiges de la Guerre Froide et les tunnels d’évasion creusés sous le site du Mur de Berlin. La visite coûte €10. (berliner-unterwelten.de)

Berlin underground

Si le fait d’être enfermé dans un endroit humide et sans fenêtres vous donne envie de danser au rythme d’un TR 808 jusqu’au lendemain, bien après l’heure du petit déjeuner, vous êtes au bon endroit ! Capitale européenne de la musique électro, Berlin regorge de boîtes de nuit, la plus célèbre étant Berghain (berghain.de).

Pour un mix un peu plus éclectique, Michel, notre responsable régional, recommande Renate (renate.cc), une boîte de nuit établie dans un immeuble bohème un peu délabré de Friedrichshain. L’entrée coûte entre € 5 et € 8.

Berlin gourmet

A Perlin, vous pourrez goûter différents vins, déguster une grande variété de mets et, au bout du compte, payer ce qui vous semble juste. Cela n’a peut-être pas marché pour Radiohead, mais vous pouvez toujours tenter à Berlin. (weinerei.com)

Les photomatons

photoautomat

Vivez la nostalgie berlinoise dans un photomaton. Un couple de locaux s’est donné pour mission de remettre le noir & blanc au goût du jour et il y a actuellement plus de 10 photomatons noir & blanc dans la ville. La photo coûte seulement €2. (photoautomat.de)

Spreepark après l’apocalypse

Les visites guidées du parc d’attractions désaffecté de Spreepark dévoilent un tout autre visage de la capitale. N’oubliez pas d’apportez votre appareil photo (et faites gaffe aux zombies qui rôdent sans doute dans les manèges abandonnés.*) La visite coûte €15 par personne (berliner-spreepark.de).

Les peintures murales

EastSideGallery

photo: ann-dabney

Les artistes berlinois se sont réapproprié le Mur de Berlin, gris et imposant, pour en faire un monument multicolore à la gloire de la liberté. Louez un vélo à la journée pour €10 et pédalez le long de la EastSideGallery (eastsidegallery-berlin.de).

Naviguer sur le lac

Si vous vous éloignez un peu du centre-ville de Berlin, vous pourrez profiter de plus de 3000 lacs dans la région de Brandenburg. L’été, il est possible de louer un canoë à la journée pour environ €20.

Currywurst

Currywurst

photo: daspaddy

Vous reconnaîtrez d’abord la currywurst à son odeur délicate, qui s’échappe souvent des Biergarten durant les chaudes soirées d’été. Ou à son apparence caractéristique, en jetant un regard furtif à ces petites barquettes blanches et rectangulaires qui trônent sur les tables : une saucisse coupée en tranches, nappée d’une mystérieuse sauce brunâtre et saupoudrée d’une fine poussière dorée.

Succombez au mariage explosif du curry et de la wurst… vous savez que vous en avez envie. Les Berlinois en raffolent.

Adoptez la Eis attitude

P1050122

Au cours des vingt dernières années, Berlin s’est découvert une véritable passion pour les glaces (Eis). Chaque année, à l’arrivée du printemps, les stands de glaces se multiplient comme les bourgeons en fleurs, avec leurs mille couleurs et saveurs.

Pour Max Hammond, qui habite Berlin, le meilleur moyen de repérer les bons glaciers est de les essayer : « le problème, c’est qu’elles ont toutes l’air délicieuses, mais la qualité de la glace peut varier du tout au tout. Je recommande Hokey Pokey à Stargarder Straße 73, Prenzlauer Berg (voir carte)… mais il n’y a pas de mal à se faire plaisir en testant d’autres glaciers ! »

Ca fait, non pas 10, mais 12 activités à faire à Berlin et dans ses alentours pour moins de €20. Dans une ville aussi jeune et dynamique que Berlin, vous trouverez forcément encore plus de choses à faire pendant votre séjour linguistique. Demandez aussi conseil au personnel de l’école ESL de Berlin pour connaître tous les bons plans du moment.

* Aucun zombie n’a encore été repéré à Spreepark, mais ils doivent bien vivre quelque part, non ?

Merci à Michel Jenal et Max Hammond, deux habitants de la capitale, pour leur aide.

Print Friendly